Leçon 54 : Daniel (1ère partie) - PDFHALL.COM

Leçon 54 : Daniel (1ère partie) - PDFHALL.COM

Leçon 54 : Daniel (1ère partie) Prêché mercredi le 26 mars 2014 Église réformée baptiste de Rouyn-Noranda Par : Marcel Longchamps Formation biblique ...

344KB Sizes 0 Downloads 15 Views

Recommend Documents

1re sEConDairE
débalance ! 9. DGF: Santé et bien-être. ZOOM SUR... Chantal Petitclerc, hémiplégique et championne olympique. 10. D

Leçon 55 : Daniel (2è partie)
aux plus hautes fonctions par le roi de la puissance conquérante ne soit pas .... du règne de Cyrus brosse l'histoire

leon, gto
Extintores elaborados en metal, color rojo, marca Zaragoza. ..... Federal para Vivienda (Esta es tu Casa), se atenderá a

54
4 sept. 2018 - (02) remuneraciones de Sf, 34,68 (calculadas en base a la remuneraci6n ... -r.-, pago y base de calculo d

Daniel
18 nov. 2003 - itlancoch tlen hierro, huan iisti tlen bron nopa Juez, huan pehuas tetlajtolsenca- ce catli ica tlatlamil

54
4 sept. 2018 - 9..f.~-. 00GfZH /54. MINISTERIO DE SALUD. ,-" ,. ' .•. Visto, el Expediente W 15-023064-001, que contiene

Aurora Leon
de la realidades pensada en su integridad mediante esta combinación de .... museo se mueve entre el dominio y la depende

Daniel
26 mars 2014 - La mort d'Assurbanipal, roi d'Assyrie (668-626 avant Jésus-Christ) marque le déclin de l'Empire assyrie

fernando leon morales - OEFA
instruments to conserve ecosystem and enhance local livelihoods, Helmholtz Centre for Environmental. Research ... Austin

PREMIÈRE PARTIE
Mes parents me touchaient du bout des doigts, et m embrassaient du bout des lèvres. Il y avait comme une distance de séc

Leçon 54 : Daniel (1ère partie) Prêché mercredi le 26 mars 2014 Église réformée baptiste de Rouyn-Noranda Par : Marcel Longchamps

Formation biblique pour disciples (Comprenant des études sur tous les livres de la Bible, sur la théologie systématique et sur l’histoire de l’Église) Disponible gratuitement en format Word, PDF, et en MP3 Voir le contenu détaillé sur le site Web Série : Survol des 66 livres de la Bible (T-2) Leçon 54 : Daniel (1ère partie) Église réformée baptiste de Rouyn-Noranda Adhérant à la Confession de Foi Baptiste de Londres de 1689 www.pourlagloiredechrist.com Par : Marcel Longchamps

INTRODUCTION Nous entreprenons aujourd’hui notre survol du livre de Daniel et nous examinerons comme à l’habitude les éléments suivants : . L’arrière-plan . Le but principal . Le plan . Les thèmes majeurs . Les personnages-clés . Les versets-clés . Les leçons pour le peuple de Dieu . La place et la présence de Jésus-Christ. I) L’ARRIÈRE-PLAN DU LIVRE DE DANIEL Bien que le nom «Daniel» signifie «Dieu est juge», le livre de Daniel est un message de consolation pour le peuple de Dieu. Il affirme et prouve le contrôle souverain du vrai Dieu sur tous les royaumes de la terre.

-2Rien ni personne n'échappe à son autorité ni à ses ordres: «J'ai béni le Très-Haut, j'ai loué et glorifié celui qui vit éternellement, celui dont la domination est une domination éternelle, et dont le règne subsiste de génération en génération. Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant; il agit comme il lui plaît avec l'armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n'y a personne qui résiste à sa main et qui lui dise : Que fais- tu ?» (4: 34-35)

Les Babyloniens, les Mèdes et les Perses, les Grecs et les Romains, disparaîtront après avoir exercé leur domination passagère, mais Dieu subsiste et son règne n'aura pas de fin. Si le livre porte son attention sur les nations païennes et fait peu de références à Israël en tant que peuple de Dieu, la prophétie de Daniel est un puissant tonique spirituel pour les croyants de tous les peuples et de tous les temps qui sont déconcertés ou atterrés par les événements nationaux ou internationaux. Le livre de Daniel n'est pas à proprement parler un livre historique car il ne retrace pas l'histoire des Israélites ou des Babyloniens; ce n'est pas non plus un livre autobiographique. Bien que l'auteur soit un Juif exilé, entouré de compatriotes exilés, il ne fait pas mention de l'histoire de son peuple, n'explique pas les raisons de l'exil et ne décrit pas les conditions de vie, les luttes et les souffrances du peuple élu en captivité. Bien qu'ayant vécu soixante-six années au pays de Babylone, formé et instruit dans cette culture, Daniel ne raconte pas l'histoire des Babyloniens et n'explique pas leurs coutumes. Les détails biographiques ne sont là que pour illustrer le thème central du livre : le Dieu d'Israël est le Dieu souverain sur tous les royaumes du monde. Les faits rapportés pour faire ressortir le thème de la souveraineté de Dieu sur toute vie sont impressionnants: la délivrance d'une fournaise ardente, la folie momentanée d'un des plus puissants rois, une main mystérieuse qui écrit sur un mur et la délivrance de la fosse aux lions. Ces récits ont la vertu de pouvoir s'incruster dans la mémoire. Par ailleurs, les prophéties de Daniel figurent parmi les plus remarquables de toute la Bible. A) Auteur Tout le livre est visiblement l'œuvre d'un seul auteur. Daniel étant mentionné comme celui qui reçoit les révélations, il s'ensuit qu'il est l'auteur du livre. L'Éternel lui ordonne de consigner par écrit les paroles qu'il lui a confiées

-3(12: 4). Rien de négatif n'est rapporté sur le compte de Daniel. De la première à la dernière page, il apparaît comme un homme d'une extraordinaire piété. Sa vie se caractérise par la foi, la prière, le courage, 1a cohérence et l'absence de compromissions. Il fut un homme «bien-aimé» de Dieu (9 : 23; 10: 11, 19). Daniel est emmené en captivité lors de la première invasion de Jérusalem par Nebucadnetsar, roi de Babylone (605 avant Jésus-Christ) et commence son ministère prophétique l'année suivante (1: 6; 2: 1,16). Il appartient probablement à une famille distinguée de Juda, peut-être même à la famille royale (1: 3). Déporté à Babylone dans son adolescence, il y demeure le restant de ses jours. Il est encore en activité à quatre-vingts ans passés, à l'époque où Cyrus est roi de Babylone (10: 1; en 536 avant Jésus-Christ). Il traverse donc toute la période de l'exil babylonien. Homme d'État âgé et respecté dans le pays des Mèdes et des Perses, Daniel est probablement l'instrument de Dieu pour faire connaître au roi Cyrus la prophétie d'Ésaïe (Ésaïe 44: 24 - 45: 7), ce qui peut expliquer le décret promulgué par ce roi. Non seulement il permit aux Juifs de retourner sur la terre de Juda et à Jérusalem, mais il les y encouragea (2 Chroniques 36: 2223; Edras1: 1-4). Bien que n'étant pas de leur nombre, Daniel voit le premier contingent de 50 000 exilés retourner chez eux sous la conduite de Zorobabel (Esdras 2: 1-2, 64-65). Daniel passe le reste de sa vie à Babylone, avec l'assurance divine qu'il mourra en paix et jouira du bienfait de la grande résurrection (12 : 13). Du temps où il était enfant en Juda, Daniel a peut-être connu les prophètes Habakuk et Sophonie, et a sans aucun doute entendu Jérémie qui exerçait son ministère à Jérusalem à cette époque. Daniel se réfère à lui, notamment à sa prophétie concernant la durée de l'exil babylonien (9: 2). Daniel est sélectionné pour une formation spéciale à la cour du roi Nebucadnetsar en compagnie d'autres jeunes gens intelligents et capables. «Sur tous les objets qui réclamaient de la sagesse et de l'intelligence», Daniel et ses trois compagnons se révèlent «dix fois supérieurs à tous les magiciens et astrologues» de l'Empire (1 : 20). À la cour royale de Babylone, Daniel acquiert une solide réputation de piété. Ézéchiel, fut

-4déporté à Babylone huit ans après Daniel, parle de la sagesse de celui-ci (Ézéchiel 28: 3), ainsi que de sa justice, qu'il met sur le même plan que celle de Noé et de Job (Ézéchiel 14 : 14-20). Bien qu'exilé, Daniel gravit les échelons du pouvoir sans jamais se compromettre, et parvient au sommet de la hiérarchie sous les rois babyloniens, mèdes et perses. Nommé aux plus hautes fonctions par Nebucadnetsar, il ne conserve pas son poste sous le règne de son successeur Belschatsar. Mais quand les Mèdes et les Perses conquièrent Babylone, Daniel occupe une fois de plus une position élevée et influente sous le roi Darius. Daniel est avant tout un homme d'État. Bien que possédant le don de prophétie, sa responsabilité est de représenter Dieu au sein d'une cour royale païenne et de témoigner devant les grands du pays que les royaumes terrestres surviennent et disparaissent, mais que le royaume de Dieu demeure éternellement.

B) Date de composition et contexte historique La mort d'Assurbanipal, roi d'Assyrie (668-626 avant Jésus-Christ) marque le déclin de l'Empire assyrien qui, 120 ans plus tôt, avait détruit le royaume d'Israël, composé des dix tribus du nord. Trois rois sans envergure lui succèdent jusqu'en 612 avant Jésus-Christ, date à laquelle les armées assyriennes sont battues par celles de Nabopolassar, roi de Babylone. La conquête de l'Assyrie et la prise de Ninive, sa capitale, font de toute la région la proie de deux puissances: Babylone et l'Égypte. Au terme de sept années de rivalités et de luttes, le moment décisif arrive. Nebucadnetsar, le fils de Nabopolassar, prend la tête de l'armée babylonienne contre les armées égyptiennes du pharaon Néco. La grande explication a lieu à Carkemisch (605 avant Jésus-Christ, Jérémie 46: 2-12). La bataille tourne à l'avantage de Nebucadnetsar. Il reprend la Syrie, la Phénicie et Israël, s'empare de Jérusalem (1: 1-2) et se dirige vers l'Égypte quand lui parvient la nouvelle de la mort de son père. Il rentre précipitamment à Babylone, accompagné par ses troupes légères et groupe de captifs de Juda, parmi lesquels se trouve le jeune Daniel (1 : 1-3; 2 Chroniques 36 : 6-7). Les prisonniers doivent faire un long voyage. Babylone, au centre de l'Iraq moderne, se trouve à plus de mille kilomètres au nord-est d'Israël.

-5Nebucadnetsar succède à son père Nabopolassar, le fondateur l'Empire babylonien. Il règne trente-sept ans à Babylone, de 605 à 568 avant JésusChrist (cf. 2 Rois 25: 27). Pendant son règne, il mène deux autres campagnes contre Juda. Lors de sa dernière invasion, il détruit le temple ainsi que les édifices et les murs de Jérusalem, laissant la ville décimée (2 Rois 25: 9; 2 Chroniques 36: 19).

L’exil babylonien est une période au cours de laquelle Dieu révèle sa colère contre son peuple élu. À l'origine de la nation d'Israël, Moïse avait averti le peuple de ne pas se détourner de l'Éternel pour s'adonner à l’idolâtrie et au péché. Il avait indiqué clairement les conséquences qu’il aurait à supporter : « En ce jour-là, ma colère s’enflammera contre lui. Je les abandonnerai, et je leur cacherai ma face. Il sera dévoré, il sera la proie d’une multitude de maux et d’afflictions, et alors il dira : N’est-ce point parce que mon Dieu n’est pas au milieu de moi que ces maux m’ont atteint? Et moi, je cacherai ma face en ce jour-là, à cause de tout le mal qu’il aura fait, en se tournant vers d’autres dieux » (Deutéronome 31 : 17-18).

-6II) BUT PRINCIPAL Le livre de Daniel contient deux sections et deux buts : la première partie du livre raconte la vie de Daniel et de ses compagnons à la cour Babylonienne (chapitres 1 à 6). Le but de cette section est d’enseigner aux Israélites exilés à Babylone comment vivre comme le peuple de Dieu dans un pays lointain et hostile. La deuxième partie du livre inclus plusieurs visions et songes qui racontent les événements futurs du monde et comment ceux-ci affecteraient le peuple de Dieu (chapitres 7 à 12). Le but de cette section est aussi d’encourager le peuple de Dieu lors de périodes de souffrances et de persécutions en leur réassurant que l’histoire est sous le contrôle absolu de Dieu. En fait, Dieu accomplira des merveilles tout au long de cette histoire. Les deux sections, même très différentes, ont un thème commun : Dieu contrôle absolument tout. Le livre de Daniel nous rappelle que si Dieu a été fidèle tout au long de l’histoire, nous pouvons être assurés qu’il le demeure et qu’il le demeurera toujours. Le futur, que Daniel révèle en partie, apportera la victoire de Dieu et de son peuple. III) PLAN DU LIVRE (SUCCINCT ET DÉTAILLÉ) Focus

Division

Sujet

Langue d’écriture

Histoire de Daniel Vie personnelle de Daniel 1 :1 – 1 :17

Plan prophétique pour les Gentils

Visions de Nebucadnetsar 2 : 1 – 4 : 37

Vision de Belschatsar 5 : 1-31

Décret de Darius 6 :1-28

Les 4 Bêtes 7 : 128

Plan prophétique pour Israël Vision Du bélier et du bouc 8 :1-27

Vision des 70 semaines 9 : 1-27

Vision du futur d’Israël 10 :1 à 12 : 13

L’arrièreplan de Daniel

Daniel interprète les songes des autres

Un ange interprète les songes de Daniel

Hébreu

Araméen

Hébreu

Location

Babylone ou Perse

Époque

De 605 à 536 avant Jésus-Christ

-7PLAN DÉTAILLÉ DU LIVRE DE DANIEL

THÈME : LA SOUVERAINETÉ UNIVERSELLE DE DIEU A) Introduction générale (1 : 1-21) i) Daniel en exil à Babylone (1 : 1-7) ii) Fidélité de Daniel et de ses compagnons à Babylone (1 : 8-16) iii) Daniel honoré par Dieu et par le roi de Babylone (1 : 17-21)

B) Événements remarquables dans la vie de Daniel (2 : 1 - 6 : 28) 1) Songe de Nebucadnetsar d’une grande statue (2 : 1-49) i) Trouble de Nebucadnetsar (2 : 1-4) ii) Refus de Nebucadnetsar de révéler le songe (2 : 5-11) iii) Décret de Nebucadnetsar ordonnant l’exécution des sages (2 : 12-13) iv) Dieu révèle le songe et son interprétation à Daniel (2 : 14-23) v) Daniel donne au roi l’interprétation du songe (2 : 24-45) vi) Nebucadnetsar élève Daniel (2 : 46-49) 2) Nebucadnetsar fait dresser une statue en or (3 : 1-30) i) Nebucadnetsar ordonne à tous ses sujets de se prosterner devant la statue (3 :1-7) ii) Shadrac, Méschac et Abed-Nego désobéissent au roi (3 : 8-18) iii) Shadrac, Méschac et Abed-Nego sont jetés dans la fournaise (3 : 19-25) iv) Le roi élève Schadrac, Méschac et Abed-Nego (3 : 26-30) 3) Songe de Nebucadnetsar d’un grand arbre (4 : 1-37) i) Deuxième songe de Nebucadnetsar (4 : 1-18) ii) Daniel interprète le songe (4 : 19-27) iii) Réalisation du songe : humiliation de Nebucadnetsar (4 : 28-33) iv) Retour à la raison du roi Nebucadnetsar (4 : 34-37) 4) Festin de Belschatsar (5 : 1-31) i) Profanation de la vaisselle du temple (5 : 1-4) ii) L’écriture manuelle sur le mur (5 : 5-9) iii) Daniel interprète l’écriture (5 : 10-29) iv) Mort de Belschatsar (5 : 30-31)

5) Décret de Darius (6 : 1-28) i) ii) iii) iv)

La promotion de Daniel provoque la jalousie (6 : 1-9) Daniel accusé et condamné à mort (6 : 10-17) Daniel protégé dans la fosse aux lions (6 : 18-24) Le roi Darius promulgue un sage décret (6 : 25-28)

C) Visions et prophéties illustrant la domination de Dieu sur toutes les nations (7 : 1 à 12 : 13) 1) Vision des quatre animaux (7 : 1-28) i) La vision (7 : 1-14) ii) L’interprétation (7 : 15-28)

2) Vision du bélier et du bouc (8 : 1-27) i) La vision (8 : 1-14) ii) L’ange Gabriel en donne l’interprétation (8 : 15-27)

3) Prière de Daniel et prophétie des soixante-dix semaines (9 : 1-27) i) Prière de Daniel pour le peuple (9 : 1-19) ii) Prophétie des soixante-dix semaines (9 : 20-27) 4) Vision d’un envoyé céleste (10 : 1 – 11 : 45) i) La vision (10 : 1-21) ii) Avenir des rois de Perse et de Grèce (11 : 1-4) iii) Guerres entre les rois du nord et ceux du sud (11 : 5-45)

5) Prophétie de la fin des temps (12 : 1-13) i) La prophétie (12 : 1-3) ii) Ordre de sceller le livre (12 : 4) iii) Questions concernant la fin (12 : 5-13)

-9IV) THÈMES MAJEURS A) Un Dieu actif Le livre de Daniel révèle que le Seigneur n’est pas un passif « Dieu du ciel ». Il est plutôt infiniment dynamique et impliqué de très près dans la vie de son peuple (2 : 20-23; 2 : 47-49; 3 : 28-30; 9 : 15-19). B) Un Dieu qui juge et qui sauve Comme Gouverneur de l’univers, Dieu est un juge juste des rois, des nations et de l’histoire. Il est aussi omnipotent et un Sauveur rempli de compassion pour son peuple (2 : 47; 3 : 28-29; 4 : 1-3; 4 : 34-37; 5 : 22-30; 6 : 25-27; 7 : 13-14). C) Un Dieu souverain Dieu exerce un contrôle absolu sur l’histoire des hommes. Pour le Seigneur, le futur n’arrive pas par accident ou par hasard. Non seulement il le connaît mais il est intimement impliqué dans le développement de ses plans (7 : 2327; 8 : 19). D) Dieu intervient dans l’histoire Dieu enverra le Messie. La désignation de « Fils de l’homme », comme un titre du Messie à venir est révélé en primeur dans le livre de Daniel. Jésus s’appliquait ce titre à lui-même (7 : 13-14; 9 : 25-26). E) Dieu et la résurrection Même si le concept est annoncé dans d’autres livres de l’Ancien Testament (Psaumes, Job, Ézéchiel), le livre de Daniel est le premier pour mentionner très clairement l’espérance de la résurrection (12 : 1-2, 13).

V) PERSONNAGES-CLÉS Les personnages-clés sont Daniel, ses compagnons Shadrac, Méschac et

-10Abed-Nego, les rois Nebucadnetsar, Belschatsar et Darius, et l’ange Gabriel.

VI) LES VERSETS-CLÉS Daniel 2 : 20-22 20 Daniel prit la parole et dit : Béni soit le nom de Dieu, d’éternité en éternité ! A lui appartiennent la sagesse et la force. 21 C’est lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse et qui établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la science à ceux qui ont de l’intelligence. 22 Il révèle ce qui est profond et caché, il connaît ce qui est dans les ténèbres, et la lumière demeure avec lui.

Daniel 3 : 17-18 17 Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. 18 Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as élevée.

Daniel 4 : 35 35 Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant : il agit comme il lui plaît avec l’armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n’y a personne qui résiste à sa main et qui lui dise : Que fais-tu ?

Daniel 7 : 13-14 13 Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu’un de semblable à un fils de l’homme ; il s’avança vers l’ancien des jours, et on le fit approcher de lui. 14 On lui donna la domination, la gloire et le règne ; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit.

Daniel 12 : 2 2 Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle.

VII) LEÇONS POUR LE PEUPLE DE DIEU . D’alors Durant plusieurs années, être le peuple de Dieu signifiait jouir de la Terre Promise, adorer dans le temple, apprendre et suivre la Loi de Dieu. Après

-11que le peuple fut capturé et amené à Babylone, Dieu les préserva. Comment pouvaient-ils vivre saintement, loyalement et en obéissance à Dieu dans un pays aussi hostile à leurs croyances? Comment pouvaient-ils adorer et honorer Dieu sans le temple? Le livre de Daniel nous illustre à travers la vie de Daniel et de ses compagnons et à travers de puissantes prophéties concernant leur futur, ce que signifiait être le peuple de Dieu et comment demeurer fidèle au Dieu de leurs ancêtres. . D’aujourd’hui Les chrétiens du monde entier continuent de vivre dans une terre étrangère puisque nous sommes « des citoyens des cieux » (Philippiens 3 : 20). La vie de Daniel et de ses amis nous rappelle que Dieu est avec nous, que nous pouvons faire confiance à ses promesses et qu’il est absolument au contrôle parce qu’il est le Grand Roi. Même si nous continuons de souffrir dans ce monde de péchés, le livre nous apprend que la justice sera rendue, que le mal sera détruit, et que ce que nous lisons dans Philippiens 2 : 9-11 9 C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est audessus de tout nom, 10 afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, 11 et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

deviendra une sublime réalité.

VIII) LA PLACE ET LA PRÉSENCE DE JÉSUS-CHRIST L’expression « fils de l’homme » est une façon dans la langue hébreu de parler d’un être humain (8 : 17). Cependant, l’expression prend une signification particulière dans : Daniel 7 : 13-14 13 Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu’un de semblable à un fils de l’homme ; il s’avança vers l’ancien des jours, et on le fit approcher de lui. 14 On lui donna la domination, la gloire et le règne ; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit.

-12Il faut que l’expression ici signifie davantage qu’un être humain normal. C’est une description qui ne peut s’appliquer qu’au Messie parce qu’il voyage sur les nuées, qu’on lui donne la domination, la gloire et le règne sur tous les peuples, les nations et les hommes, que cette domination sera éternelle, qu’elle ne passera point et que son règne ne sera jamais détruit. N’oublions pas que Jésus aimait et utilisait souvent le titre « fils de l’homme » pour parler de lui-même. Daniel utilise aussi d’autres titres et d’autres images pour le Messie qui sont reflétées dans le Nouveau Testament. Titres et images de Jésus

Livre de Daniel

Nouveau Testament

La Pierre qui devint une montagne

Daniel 2 : 34-35 Daniel 2 : 44-46

Luc 20 : 17-18 1 Pierre 2 : 8

Le quatrième [homme] est semblable à un fils de Dieu.

Daniel 3 : 24-28 Voir aussi Exode 23 : 20-21

Matthieu 26 : 63-64 Matthieu 27 : 54

Le doigt/main de Dieu

Daniel 5 : 5

Luc 11 : 20 Jean 8 : 6

« Le Fils de l’homme venant avec les nuées des cieux »

Daniel 7 : 13-14 Daniel 8 : 15 Daniel 10 : 16-18

Marc 14 : 61-62

L’Oint (Messie, Christ)

Daniel 9 : 25-26

Luc 24 : 25-27

Daniel 10 : 4-11

Apocalypse 1 : 13-18

« un homme vêtu de lin, et duquel les reins étaient ceints d’une ceinture de fin or d’Uphaz ; 6 Et son corps était comme de chrysolithe, et son visage comme la splendeur d’un éclair, ses yeux étaient comme des lampes de feu, et ses bras et ses pieds comme l’éclat d’un airain poli, et le bruit de ses paroles était comme le bruit d’une multitude de gens. »

-13APPLICATIONS 1) Lisons et méditons le livre de Daniel! Il est extrêmement riche sur plusieurs sujets que nous nous devons de se rappeler constamment pour notre marche chrétienne : . Dieu est actif dans la vie individuelle et collective des hommes; . Dieu est un Juge juste et un Sauveur compatissant; . Dieu est au contrôle absolu de toutes choses (les gouvernements, la vie à tous les niveaux, l’esprit de tous les hommes); . Dieu intervient dans l’histoire; . Dieu a la puissance pour ressusciter les morts. 2) Implorons l’Éternel pour qu’il nous donne un plus grand amour des Saintes Écritures pour les lire, les écouter, les étudier, les méditer et les mémoriser! 3) La Sainte Bible est une source inépuisable de révélations sur la glorieuse personne de Jésus-Christ, un trésor de ressources et de bénédictions pour la bonne marche de nos vies pour la plus grande gloire de Dieu! QUE L’ÉTERNEL SOIT BÉNI, LOUÉ ET EXALTÉ À TOUT JAMAIS! A M E N !